Emploi TIC : Avoir de l’expérience avant le diplôme et booster ses chances

(crédit image: Fotopedia)
On le sait tous pour avoir du travail à Abidjan – par la voie normale – il vous faut impérativement de l’expérience, le domaine des TICs n’y échappe pas, les entreprises ont besoin d’employés compétents pour offrir un service de qualité.Ceci est un véritable casse tête pour les étudiants et diplômés qui rêvent de trouver un emploi après l’obtention de leur diplôme.Pendant mes études, voilà comment j’ai décidé de résoudre ce problème et multiplier mes chances d’obtenir un premier emploi régulier et payé.

Trouver un centre d’intérêt

Il est important pour l’étudiant de rapidement dégager un centre d’intérêt dans lequel il souhaiterait se spécialiser, sans pour autant négliger les autres matières du curriculum.

Comment dégager son centre d’intérêt ? Je ne suis pas le mieux placé pour vous le dire car j’ai longtemps hésité moi-même je me suis frotté à plusieurs spécialisation dans mon domaine comme, le réseau informatique, la modélisation 3d, programmation et développement web, développement mobile.

Je pense que ce qu’il faut lorsqu’on est  confronté à une situation comme la mienne, c’est de pencher vers le domaine dans lequel on aime passer le plus de temps à bosser, moi j’ai choisi développement web et mobile.

Pour ceux qui ont du mal à choisir même une seule spécialité, je pense qu’il faut écouter son cœur et ses résultats scolaire, discuter avec les enseignants pour savoir les possibilités qu’offre chaque spécialité.

Si rien ne vous intéresse alors il vous faut surement changer de filière, il n’est jamais trop tard après un premier diplôme BTS, Licence etc. Vous avez toujours la possibilité de faire ce que vous voulez en master ou cycle ingénieur. La raison est simple on excelle rarement sans passion et votre background en TIC vous servira obligatoirement quelque soit le domaine choisi.

Recherche et Développement – R&D –

Lorsque l’on a défini le domaine dans lequel on veut se spécialiser, il vous faut faire de la recherche et du développement.  Rechercher de la documentation et développer ses capacités techniques.

Il est important d’acquérir le maximum de connaissances possible, pour atteindre vos objectifs il ne faut pas vous contenter des cours à l’école mais définir une vraie stratégie.

Il n’y a pas de meilleure stratégie que celle utilisée par le système éducatif, qui à coup de petites heures -1 heure  à 2 heures de cours- régulières arrive à nous faire développer de nouvelles connaissances. Vous avez compris il faut établir un emploi du temps avec votre temps libre. Cet emploi du temps doit vous permettre de vous adonner à vos activités extra scolaires et à vos activités de R&D.

Se connecter au monde

La diversité est une richesse et cela reste vrai dans le monde des TICs Il est important lorsqu’on est autodidacte de pouvoir se frotter aux autres personnes qui exercent dans votre spécialité. Cela permet de côtoyer plus expérimenté que soi, voir ses lacunes, développer de nouvelles compétences  et surtout rester d’actualité.

Comment se connecter ? Les réseaux sociaux, les différents groupe linkedIn, facebook, les circles Google+ et les fils twitter spécialisés. Aussi Il existe un peu partout en Afrique des associations ou ONG qui luttent pour la promotion des TICs où vous pouvez rencontrer des personnes partageant le même centre d’intérêt que vous.

Travailler sur des projets, même gratuitement

Il est important lorsqu’on développe des compétences de mettre celles-ci en pratique et il n’y a pas de meilleures manières de le faire que par la mise en place de projet.

Regarder autour de vous, il existe sûrement des problèmes auxquels vos compétences pourraient apporter une solution ou une partie de solution. Il s’agit donc pour vous, de vous mettre au travail le but étant de confronter votre savoir faire à des cas réels.

Lorsque j’ai appris le développement d’application mobile Ios et Android il était important pour moi de valider mes acquis. Insatisfait de la qualité des applications Android pour le suivi de l’actualité africaine, j’ai décidé de créer « Africa At Large » une application mobile pour la lecture des fils d’actualités africaines.

Une alternative au travail en solo est de travailler en tant que bénévole pour des ONG en apportant votre savoir faire à la réalisation de projets qui ont pour but d’améliorer la qualité de vie des populations africaines.

Comme Arafat/Yorobo : Faites du boucan à outrance

Quand on a appris, travaillé sur des projets et qu’on a gagné en expérience et en confiance, il faut que ça se sache. N’hésitez pas à promouvoir votre savoir-faire chez vos amis, vos collègues à travers un blog, les réseaux sociaux etc.

Vous pouvez même offrir vos services en freelance pour acquérir beaucoup plus d’expériences et profitez du bouche à oreille pour vous faire un nom dans le milieu professionnel.

Chercher un emploi et pourquoi pas créer une startup ?

Lorsqu’on a passé toutes ses étapes on acquiert des valeurs qui comptent dans toutes organisations professionnelles : le travail en équipe, la gestion efficace du temps, la prise d’initiative etc.

On est confiant lors de la recherche d’emploi, on sait ce qu’on veut où on veut travailler et on sait se donner les moyens d’attendre son ambition. Même si la recherche d’emploi s’avère longue et difficile on bénéficie toujours de ses contacts en freelance qu’on peut développer vers une entreprise de service ou une startup.

Cet article peut sembler partager une vision utopique, mais j’y crois car je connais plusieurs personnes qui ont emprunté se chemin et qui ne regrettent pas leurs efforts aujourd’hui y compris moi.

On peut me dire que c’est difficile, surtout pour ces étudiants issus de milieu pauvre, je vous répondrai que rien n’est impossible et je termine par ces mots « quand l’avancée est dur seul les durs avancent ».

Qu’est ce que vous pensez de cet article ? Quels conseils donnerez-vous aux jeunes étudiants africains dans le but de préparer la vie après l’école ?

Publié par  SANOGO Zié Ahmed : Diplomé d’un bachelor en Computer Application de l’université de Bangalore, Inde. Il est passionné de technologies web et développe des sites internet depuis 2006, Ahmed aime faire du jogging, dévorer les articles concernant le web-marketing, les technologies Internet, débattre des faits de société, d’actualité avec humour et comme tout bon africain suivre les matchs de football. Suivez le sur twitter et Ajouter le à vos cercles google+

Tags:, , , , , , , , , , , ,

À propos de Ahmed SANOGO

Twitter : @azistely, Google+ : Ahmed Sanogo

3 réponses à “Emploi TIC : Avoir de l’expérience avant le diplôme et booster ses chances”

  1. Williem B. dit :

    très bon article avec une vision réaliste que plusierurs personnes pensent surréaliste

%d blogueurs aiment cette page :